|

Le coronavirus a le potentiel de mettre en péril l'industrie mondiale des voyages d'affaires

Alexandrie, Virginie (27 février 2020)— Le coronavirus a le potentiel de menacer l'ensemble de l'industrie mondiale des voyages d'affaires. Selon un nouveau sondage éclair publié aujourd'hui par la Global Business Travel Association (GBTA), le virus pourrait potentiellement coûter à l'industrie $46,6 milliards par mois. Cela se traduit par $559,7 milliards par an, soit 37% du total des dépenses mondiales prévues de l'industrie pour 2020.

Les membres de GBTA envoient régulièrement leurs employés à des réunions et à des événements dans le monde entier, les principales destinations étant l'Amérique du Nord, l'Europe, la Chine et la région Asie-Pacifique. Pour comprendre les effets du coronavirus sur ce voyage, GBTA a mené un sondage auprès de ses membres dans le monde le 25 février 2020. Il a reçu des réponses de 401 entreprises. Voir l'intégralité des résultats du sondage ici.

Parmi les principales conclusions du sondage figurent :

  • Le coronavirus a un impact significatif sur les réunions et événements d'affaires. Près des deux tiers (65%) des entreprises GBTA déclarent avoir annulé au moins « quelques » réunions ou événements. Près d'un cinquième des répondants (18%) déclarent avoir annulé « de nombreux » événements, et un quart (25%) ont annulé « quelques » réunions/événements.
  • Les membres reportent également les réunions et les événements en raison du coronavirus. Les deux tiers (66%) des répondants ont reporté au moins quelques réunions ou événements, et près d'un cinquième (17%) déclarent avoir reporté « beaucoup » d'événements. Un pourcentage beaucoup plus faible de répondants déclarent avoir déplacé leurs événements vers de nouveaux emplacements en raison du virus.
  • Il existe une incertitude considérable quant à la durée de ces perturbations. Parmi les répondants dont les entreprises ont annulé ou suspendu les voyages d'affaires en raison du coronavirus, 54% ne savent pas quand ils s'attendent à ce que les voyages reprennent. Environ un tiers (31%) s'attendent à ce que les voyages reprennent dans les trois prochains mois, mais 14% s'attendent à ce que les retards durent jusqu'à six mois.
  • Ces annulations et reports affectent négativement les revenus des entreprises membres de la GBTA. La majorité des fournisseurs de GBTA signalent que le coronavirus a eu un impact « significatif » (24%) ou « modéré » (31%) sur les revenus de leur entreprise, les compagnies aériennes et les prestataires hôteliers étant parmi les plus touchés. Seuls 14% des répondants déclarent que le virus n'a eu aucun impact sur leurs revenus.
  • Le virus a eu un impact majeur sur les voyages d'affaires en Asie. Parmi les répondants, 95% rapportent que leurs entreprises ont annulé ou suspendu « la plupart » ou « tous » les voyages d'affaires en Chine. Une majorité de répondants ont pris des mesures similaires pour des événements à Hong Kong (73%) et à Taïwan (54%), et un nombre important d'entreprises (45%) ont également annulé ou suspendu des voyages et des réunions dans d'autres pays d'Asie-Pacifique (par exemple, le Japon, Corée du Sud et Malaisie).
  • Près d'un quart (23%) des répondants déclarent que leur entreprise a annulé ou suspendu au moins certains voyages vers des pays européens (par exemple, l'Italie, l'Allemagne et la France). Seuls 8% déclarent cependant avoir annulé ou suspendu "la plupart" ou "la totalité" de leurs voyages européens.
  • Le coronavirus oblige de nombreuses entreprises membres de la GBTA à modifier leurs politiques de voyage. Au total, 43% des répondants déclarent que leur entreprise a mis en place de nouvelles procédures d'approbation de voyage, et 51% déclarent avoir modifié leurs dispositifs de sécurité et de sûreté de voyage pour leurs voyageurs.

Selon Scott Solombrino, chef de l'exploitation et directeur exécutif de GBTA, ces conclusions sont alarmantes. « Il est clair que le coronavirus a un effet important – et potentiellement très coûteux – sur nos membres, leurs entreprises et sur l'ensemble de l'industrie du voyage d'affaires. Cela affecte fondamentalement la façon dont de nombreuses entreprises font maintenant des affaires. Si cela se transforme en une pandémie mondiale, l'industrie pourrait bien perdre des milliards de dollars - un impact qui aura des ramifications négatives pour l'ensemble de l'économie mondiale. En même temps, il a félicité les membres pour leurs réponses. "La première priorité de notre industrie est la santé et la sécurité des voyageurs d'affaires, et nos membres font preuve d'une prudence et d'une proactivité appropriées dans leur approche de la situation."

À propos de l'Association mondiale des voyages d'affaires

La Global Business Travel Association (GBTA) est la première organisation commerciale de voyages d'affaires et de réunions au monde. Son siège social est situé dans la région de Washington, DC et elle opère sur six continents. Plus de 9 000 membres de GBTA gèrent chaque année plus de $345 milliards de dépenses mondiales de voyages d'affaires et de réunions. GBTA et la Fondation GBTA offrent une éducation, des événements, des recherches, des plaidoyers et des médias de classe mondiale à un réseau mondial en pleine croissance de plus de 28 000 professionnels du voyage et 125 000 contacts actifs. Pour découvrir comment les voyages d'affaires stimulent la croissance durable des entreprises, visitez www.gbta.org.

Contact

Meghan Henning, +1 571 309 3961, [email protected]
Matt Swanston, +1 703 236 1103, [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *